logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Comment Daher a obtenu un consensus syndical sur l'APLD et les mesures d'accompagnement de son PSE

Dialogue Social | publié le : 22.01.2021 | Gilmar Sequeira Martins

Obtenir l’accord de toutes les organisations syndicales présentes à la table de négociation relève souvent de la gageure. A fortiori lorsque les discussions portent sur un projet de restructuration. C'est ce qui s'est pourtant produit chez Daher, avionneur et équipementier industrie et services. 

L'accord sur le dispositif d’activité partielle de longue durée et celui portant sur les mesures sociales accompagnant la mise en œuvre d’un PSE ont été paraphés par l'ensemble des syndicats.

Pour Info-socialRH, tous les signataires – les représentants des cinq organisations syndicales et la direction des ressources humaines – ont accepté de commenter le résultat d'une négociation de quatre mois qui a permis de ramener de 1261 à 643 le nombre de postes supprimés.

Le coordinateur de Force Ouvrière, Bertrand Bauny, met en avant un esprit collectif : « Il y avait une volonté commune d’aboutir à un compromis et d’accompagner au mieux les gens qui voulaient partir. » Une optique qui a permis d’adopter des objectifs partagés, estime de son côté Marie Delarchand, de la CFE-CGC : « Les organisations syndicales se sont entendues sur trois priorités : sauver l’emploi, puis à défaut encourager le volontariat, puis obtenir le meilleur accompagnement possible. »

Durant les quatre mois de négociations, les organisations syndicales ont su aussi éviter les écueils qui sont trop souvent synonyme d’échec, retient Michel Canovas, coordinateur CFTC : « Les organisations syndicales n’ont pas été dans des positions dogmatiques. Nous avons eu des échanges permanents pour déterminer des revendications communes et les points sur lesquelles des concessions étaient possibles. » Quant au représentant de la CGT, Lies Taouche, il préfère mettre l’accent sur la détermination mise en œuvre : « J’explique la signature unanime des OS, tout simplement parce qu’elles ont été force de proposition tout au long de la procédure et que OS et Direction, nous avons toujours essayé de trouver une zone commune de décision. »

La réussite de cette négociation doit beaucoup également à des qualités humaines qui ont permis de nourrir les échanges, estime de son côté Jérôme Crespin, le coordinateur CFDT : « En temps de crise, le dialogue social peut être maintenu parce qu’il n’est jamais trop tard pour être loyal et faire preuve de transparence. » De cette conjonction de bonnes volontés et d’envie d’aboutir, le DRH et secrétaire général de Daher, Jérôme Leparoux (également membre du comité éditorial d'Entreprise et carrières et de Liaisons sociales magazine), tire un bilan largement positif : « Nous avons su faire face collectivement à une crise économique brutale, profonde et, pour tout dire, sans précédent. »

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins