logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

« Les organisations syndicales n’ont pas été dans des positions dogmatiques » (CFTC)

Dialogue Social | publié le : 22.01.2021 | Gilmar Sequeira Martins

Interview de Michel Canovas, coordinateur CFTC.

Comment expliquez-vous que l’ensemble des organisations syndicales aient signé l’accord sur les mesures d’accompagnement du PSE ?

Michel Canovas (coordinateur CFTC) : C’est lié à la qualité du dialogue social et à la capacité des partenaires à faire des concessions. Il y a aussi l’unité syndicale. Les organisations syndicales n’ont pas été dans des positions dogmatiques. Nous avons eu des échanges permanents pour déterminer des revendications communes et les points sur lesquelles des concessions étaient possibles. Dans la négociation, cette cohésion a permis d’avoir une unanimité.

Êtes-vous confiant dans l’adhésion des salariés concernés aux propositions de reclassement ou de transfert ?

M. C. : L’axe choisi a été le maintien ou le retour à l’emploi plutôt qu’une indemnité extra-légale, qui est une incitation au départ avec un chèque. L’adhésion des salariés tient aux conditions qui ont été négociées. C’est parce qu’elles sont acceptables que des personnes s’engagent dans les dispositifs.

À quelles conditions un dialogue social de qualité peut-il être maintenu en période de crise aussi particulière ?

M. C. : Il ne faut pas d’attentes irréalisables ou inacceptables, il faut une capacité de la direction et des organisations syndicales à faire des concessions et l’accompagnement est important aussi. Avec l’expert, nous avons mieux structuré nos demandes. Les DS ne sont pas des professionnels des PSE. En trente ans, chez Daher, je n’en ai vécu que deux et qui étaient sans commune mesure avec celui de cette année. Comme l’expert partageait avec toutes les organisations sociales, cela a permis de trouver plus facilement une position commune.

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins