LA CFE-CGC passe devant la CFDT chez Orange

En gagnant 3,7 %, la CFE-CGC est devenue la première organisation syndicale chez Orange, avec 26,08 % des voix, devant la CFDT, lors des élections professionnelles de fin d’année dernière. Celles-ci ont été marquées par un fort taux de participation (72 %). Dans certaines filiales, ce taux atteint ou dépasse la barre des 50 %, comme chez Orange Business Services (48,4 %), Orange Banque (49,4 %) et Business et Décisions (57,5 %). Les élections avaient lieu au sein de la maison mère (plus de 80 000 salariés, 35 % de fonctionnaires et 65 % de salariés de droit privé) et dans des filiales, dont l’ensemble représente 12 000 personnes au total.

Au sein de la maison mère Orange, la CFE-CGC a réalisé 32,9 % tous collèges confondus chez les salariés de droit privé, et 16,5 % chez les fonctionnaires. Elle n’avait obtenu que 1,1 % des voix chez ces mêmes fonctionnaires lors des toutes premières élections professionnelles organisées chez Orange, en 2005. À l’époque, elle n’était que la sixième organisation syndicale, avec 2,3 % des suffrages.

Adepte de la « coconstruction » et non de la « cogestion », la CFE-CGC d’Orange avait néanmoins refusé de signer le protocole d’accord préélectoral du CSE en mai 2019, pour de multiples motifs (manque d’informations sur les listes et sur le nombre d’électeurs, organisation des CSE et des commissions CSSCT, présence partielle des suppléants au CSE…).