logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

FO dénonce le manque de protection des salariés dans les services à la personne

ISRH | Organisations professionnelles | publié le : 03.04.2020 | Nathalie Tran

Crédit photo

La FGTA-FO a adressé, le 2 avril, un courrier à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, afin d’attirer son attention sur la situation des salariés des entreprises de services à la personne. Bien que n’étant pas directement considérés comme des soignants, ceux-ci sont pour bon nombre d’entre eux en contact permanent avec des personnes sensibles potentiellement à risque (grand âge et situation de handicap), et ils continuent, dans le contexte de crise sanitaire, à travailler sans matériel de protection médical adapté. C’est-à-dire, sans masque ni gants. Alors que le décret du 18 mars 2020 autorisait les pharmacies, dans les zones à risque, à leur fournir du matériel médical, le décret du 27 mars 2020 a modifié le mode de délivrance, désormais assuré par l’ARS, et il a restreint le champ des salariés concernés, excluant ceux des services à la personne. Le syndicat demande la généralisation à l’ensemble de ces personnels de l’accès prioritaire aux équipements.

« S’il nous semble important que certains bénéficiaires continuent d’avoir besoin de l’accompagnement des salariés, nous ne comprenons pas que certaines entreprises demandent à leurs personnels de maintenir des interventions dites “de confort”, comme le ménage, sous prétexte de désinfection des logements. Les salariés qui effectuent ces prestations – qui ne sont pas considérées comme étant de première nécessité – n’ont reçu aucune formation adaptée à ces tâches », souligne, par ailleurs, la FGTA-FO dans un communiqué. Elle demande au ministre des directives claires sur ce point, afin de protéger la santé des salariés et celle des bénéficiaires.

Auteur

  • Nathalie Tran