20 % d'écart de salaire entre hommes et femmes... dans les syndicats !

Les organisations syndicales ne sont pas les plus vertueuses en matière d’égalité salariale entre les hommes et les femmes. En analysant les données de l’Insee*, le chercheur toulousain Patrice Roussel, professeur à TSM-Research université Toulouse 1 (dont « Entreprise & Carrières » publiera les travaux en exclusivité dans son numéro daté du 16 décembre 2019), a pointé un écart de salaires de 20 % dans le secteur des syndicats de salariés. Celui-ci emploie 8 610 personnes en équivalent temps plein, dont 69 % de femmes.

Avec un salaire annuel moyen brut de 43 010 euros pour les hommes et de 34 412 euros pour les femmes, l’écart est de… 19,99 %, donc supérieur à la moyenne constatée au niveau national (18,5 %). Les syndicats font partie des 118 secteurs d’activité (sur un total de 650 répertoriés par l’Insee) où les écarts sont situés entre 20 et 30 % et considérés comme « très élevés ».

Patrice Roussel a cherché à connaître les raisons de cette discrimination salariale. Réponse d’un dirigeant syndical : « Souvent, dans les syndicats, les experts sont des hommes ! »…

(*) Données 2016, publiées en septembre 2019.