logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le taux de couverture des salariés par des IRP ou des délégués syndicaux est en baisse

IRP - Instances représentatives du personnel | publié le : 29.03.2021 | Benjamin d'Alguerre

Entre 2018 et 2020, le taux de couverture des salariés par des instances représentatives du personnel (IRP) ou des délégués syndicaux serait passé d’environ 44 à 41,9 % pour les IRP et de 11,9 % à 10,1 % pour les délégués syndicaux, selon une étude réaliée par la Dares et présentée le 25 mars dernier, lors de la dernière réunion du Comité de suivi et d’évaluation des ordonnances. Ces résultats, qui ne sont pas officiels pour le moment car ils ne sont pas consolidés, montrent également une forte baisse de la présence d’élus dans les établissements déconcentrés. Sur 40.000 entreprises observées par le Comité de suivi, moins de 5 % avaient installé des représentants de proximité.

Pour Force Ouvrière, cette baisse de la représentation est la conséquence directe des ordonnances de réforme du droit du travail de décembre 2017. « La réduction du taux de couverture syndicale s’explique par la concentration des délégués au niveau des sièges sociaux, ce qui prive les plus petites entités de délégation syndicale », analyse Karen Gournay, secrétaire confédérale au dialogue social au sein de la Confédération de l’avenue du Maine. En revanche, la moindre représentation des IRP s’expliquerait davantage, selon elle, par une forme de crise des vocations induite par les ordonnances. « Il y a sans doute eu moins de candidats », observe Karen Gournay. « Cette réforme fait un peu peur et décourage les candidats lorsqu’ils voient le nombre de casquettes qu’elle les amène concrètement à porter dans le cadre d’un seul mandat ». À quoi s’ajoutent la limitation du nombre de mandats qui, a amené de nombreux élus à ne pas se représenter, ou encore la crise de la Covid-19, qui a refroidi les ardeurs dans les entreprises qui installaient leur premier CSE en 2020.

 

 

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre