logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Alain Griset, un pilier de la sphère sociale et consulaire au chevet des PME

ISRH | Social | publié le : 07.07.2020 | Benjamin d'Alguerre

Crédit photo

Surprise chez les acteurs sociaux, Alain Griset, 66 ans, président de l’Union des entreprises de proximité (U2P), l’organisation patronale représentative du monde de l’artisanat et des professions libérales, a été nommé le 6 juillet 2020 ministre délégué aux PME, rattaché au ministère de l’Économie et de la Relance piloté par Bruno Le Maire.

Artisan-taxi, Alain Griset a exercé pendant 40 ans entre Lille, Maubeuge, Tourcoing et Douai. Ses armes dans le monde social, il les a faites tant au plan sectoriel (président de l’UNT, la puissante Union nationale des taxis, il a notamment obtenu l’interdiction de l’application UberPop en 2017) que consulaire. Longtemps président de la chambre des métiers de l’artisanat du Nord, il a fini par décrocher la tête de l’Assemblée permanente des chambres de métiers de l’artisanat (APCMA, devenue entre-temps CMA France) en 2016 avant de succéder au boulanger Jean-Pierre Crouzet à la présidence de l’U2P en 2017.

Vieux routard du social, son parcours à l’U2P a surtout été marqué par une lutte pour une meilleure représentativité des employeurs de l’artisanat au plan interprofessionnel, notamment face à un Medef hégémonique dans le monde patronal et à une CPME en embuscade cherchant à tailler des croupières à l’U2P aux élections des chambres de métiers de l’artisanat. Et à certaines occasions, Alain Griset et son organisation auront été contraints de manger leur chapeau, comme en janvier 2019 lorsque la présidence de l’Assemblée générale du Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (l’ex-RSI) qui aurait dû mathématiquement revenir à l’U2P… lui a été soufflée par une alliance de dernière minute entre le Medef et la CPME ! Cette dernière réserve d’ailleurs un accueil plutôt froid au nouveau ministre : « La CPME se réjouit de la mise en place d’un ministre délégué chargé des PME », annonce la Confédération de François Asselin, mais… « sera toutefois particulièrement attentive au respect de la neutralité syndicale qui doit caractériser l’action d’un gouvernement quel qu’il soit ».

Désormais installé aux côtés de Bruno Le Maire, Alain Griset – qui déplorait en 2019 dans les colonnes de « Liaisons sociales magazine » que « lorsque Bercy pense représentativité, il pense Medef » – aura la charge d’apporter des solutions aux PME impactées par les conséquences économiques de la crise du coronavirus. 

Selon nos informations, la nomination d’Alain Griset au ministère ne devrait pas bousculer les règles de la « présidence tournante » de l’U2P (chacune des quatre confédérations artisanales constitutives de l’Union en prend successivement la présidence pour 4 ans). Sa confédération d’origine, la Cnams (artisanat des services et de la fabrication) devrait désigner dans les jours à venir celui qui poursuivra son mandat jusqu’à son terme en mars 2021. 

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre