88 %

La quête de sens est plus que jamais l’une de priorités des salariés. Interrogés par le cabinet de recrutement Hays, près de neuf salariés du privé sur dix – sur un panel de 450 candidats – déclarent qu’ils seraient prêts à intégrer une association à un moment donné de leur carrière. Principales raisons évoquées : les valeurs et la quête de sens (88 %), les missions (59 %) et l’ambiance de travail (22 %). L’action sociale, l’humanitaire, le caritatif, ainsi que le médico-social et la santé (56 %) sont les domaines d’activité qu’ils privilégieraient. Viennent ensuite le développement local et la gestion des services économiques (49 %) ainsi que l’enseignement et la formation (46 %).