logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Volkswagen défend sa décision de poursuivre ses activités au Xinjiang

RSE | publié le : 16.11.2020 | Lys Zohin

Crédit photo

Alors que de nombreux rapports ont fait état de travail forcé dans la province du Xinjiang, où se trouve la minorité ouïgoure, incitant plusieurs entreprises à abandonner leurs opérations sur place, Volkswagen défend sa décision d'y poursuivre ses activités. Le constructeur automobile possède une usine à Urumqi, la capitale du Xinjiang, qui produit 20 000 véhicules par an avec 600 ouvriers, dont 25% de Ouïgours. Alors que certains critiques estiment que, compte tenu de son histoire - la société a été fondée en 1937 par le régime nazi en s'appuyant sur le travail forcé - Volkswagen a une obligation morale dans ce domaine, le patron de Volkswagen en Chine, Stephan Wollenstein a défendu la position du constructeur dans une interview à la BBC à Pékin, en déclarant « mettre tout en œuvre pour éviter le travail forcé, qui n'existe pas chez nous », tout en ajoutant ne pas en être sûr à 100%... De quoi attiser les critiques, comme celles de Viola von Cramon-Taubadel, élue au parlement européen, membre du parti des Verts et ancienne élue de Basse-Saxe, où se trouve le siège de Volkswagen. « Pourquoi ne peut-on pas en être absolument certain ? », s'est-elle demandé dans une interview à la BBC, ajoutant que « le choix d'une implantation dans cette région offre une légitimité aux autorités chinoises ». Alors que Volkswagen domine le marché chinois en y vendant un cinquième de tous les véhicules neufs, les risques que le constructeur soit « otage » de Pékin sont grands, a-t-elle estimé. Viola von Cramon-Taubadel affirme ainsi que dans une récente rencontre avec Volkswagen, la direction lui aurait avoué que Pékin aurait dicté ses conditions : toute expansion sur place devrait passer par l'implantation d'une unité de production dans l'ouest de la Chine, une région que les autorités veulent conquérir, en y éradiquant la culture de la minorité musulmane et en y ouvrant des camps de rééducation et de travail forcé.

 

Auteur

  • Lys Zohin