logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

L'égalité hommes/femmes est un sujet d'actualité pour seulement une entreprise sur quatre (MoovOne)

Egalité professionnelle | publié le : 02.03.2021 | Lys Zohin

L'égalité hommes/femmes est un sujet d'actualité pour seulement une entreprise sur quatre

L'égalité hommes/femmes est un sujet d'actualité pour seulement une entreprise sur quatre

Crédit photo thodonal - stock.adobe.com

Selon une enquête* sur le leadership au féminin de MoovOne, une start-up française spécialisée dans le coaching digital, pour 27% seulement des entreprises, l'égalité hommes/femmes et le leadership féminin commencent à devenir l'un des enjeux d'actualité. Si 56% des personnes interrogées affirment que le nombre de femmes à des postes de management et de leadership a progressé ces dernières années au sein de leur entreprise, 60% estiment cependant qu'il existe différents freins à une progression supplémentaire. Pour 51% des répondants, la principale barrière est l'aspect "genré" du domaine d'activité, dans lequel les hommes sont traditionnellement sur-représentés, par exemple, tandis que pour 50% des répondants, « il y a une empreinte historique qui est pénalisante pour les femmes »... Autrement dit, les habitudes ont encore la vie dure. Cela peut être le cas des critères édictés pour monter en grade dans l'entreprise, par exemple, qui sont encore biaisés, en faveur des hommes. Plus inquiétant, 49% des personnes interrogées dans le cadre de l'étude menée par MoovOne pensent que les entreprises n'ont pas élaboré de stratégies concrètes pour faire évoluer les choses, tandis que 40% déclarent que l'entreprise a mis en œuvre des dispositifs concrets pour développer le leadership féminin, dont la mise en place d'une politique de mixité globale (54%), une politique de recrutement adaptée (50%) et le lancement de réseaux de femmes (49%). « Si le Haut Conseil de l'égalité entre les hommes et les femmes recommande, d'ici 2024, une part de femmes au sein des instances dirigeantes de 40% pour permettre de réduire les inégalités, notre étude démontre bien qu'il reste du travail à accomplir pour briser le plafond de verre », conclut Hugo Manoukian, CEO et co-fondateur de MoovOne.

*enquête menée du 9 au 23 février 2021 auprès de 285 personnes au travers d'un questionnaire en ligne

Auteur

  • Lys Zohin