logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le titre-restaurant, levier d'une meilleure qualité de vie au travail (Crédoc)

Bien être au travail | publié le : 06.07.2021 | Lys Zohin

Business people enjoy in lunch at restaurant

Pour plus de 9 salariés sur 10, le titre-restaurant contribue directement au sentiment d'égalité au sein de l'entreprise.

Crédit photo V&P Photo Studio - stock.adobe.c

Selon l'enquête du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc), qui a été sollicité par l'Association professionnelle des émetteurs de titres-restaurant (APETR), le titre-restaurant est bien un levier pour une meilleure qualité de vie au travail. Il est certes d'abord perçu comme un avantage incontournable - social, pour 94% des bénéficiaires interrogés, et économique, pour 92% d'entre eux. Mais c'est donc aussi un élément clé de leur qualité de vie au travail. Ainsi, 82% des salariés interrogés le perçoivent de cette façon, tandis que pour 72% d'entre eux, le titre-restaurant permet de se sentir mieux au travail. Les bénéficiaires attribuent d'ailleurs une note supérieure à leur qualité de vie au travail comparativement aux non bénéficiaires (7,1 contre 6,6 sur 10). Les bénéficiaires considèrent en parallèle que leurs employeurs consacrent davantage de moyens pour lutter contre le stress au travail que les non bénéficiaires (6,1 contre 5,3). Concrètement, l'étude révèle que le titre-restaurant favorise le sentiment de reconnaissance (pour 82% des salariés) et leur engagement. Un employeur qui propose cet avantage est perçu comme prenant soin de ses collaborateurs, à tel point que 77% des salariés non bénéficiaires le perçoivent comme un élément de fidélisation (contre 69% des salariés bénéficiaires). Il alimente aussi le dialogue et soutient la cohésion sociale au sein de l'entreprise. Ainsi, pour plus de 9 salariés sur 10, le titre-restaurant contribue directement au sentiment d'égalité au sein de l'entreprise. Un sentiment d'égalité propice à créer davantage de convivialité entre les salariés et à favoriser la cohésion. D'autant que pour 74% des salariés interrogés, le titre-restaurant encourage les repas entre collègues, lesquels offrent la possibilité d'échanger librement, en terrain neutre. Et enfin, il permet de déconnecter et de recharger les batteries. Si la pause déjeuner est avant tout une coupure indispensable au bon déroulement de la journée de travail (pour 69% de l'ensemble des salariés), les bénéficiaires de titres-restaurant sont plus nombreux à considérer qu'elle permet plus efficacement de recharger les batteries et de réduire la pression au travail (79% pour les bénéficiaires contre 70% pour les autres). En outre, les bénéficiaires prennent plus de temps à déjeuner que les autres (pause déjeuner 14% plus longue).

Auteur

  • Lys Zohin