logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Volkswagen augmentera les salaires de 2,3 % au 1er janvier 2022

Salaires | publié le : 15.04.2021 | Lys Zohin

Volkswagen, le premier constructeur automobile européen, a scellé un accord avec le syndicat IG Metall sur une augmentation de salaire de 2,3 % pour 120.000 salariés, soit 18 % de ses effectifs, à partir de janvier 2022. L'accord, conclu à l'occasion d'un cinquième round de négociation, après 14 heures de discussions, couvre six unités de production et durera jusqu'en novembre 2022. Il comprend aussi un « bonus covid » exceptionnel de 1.000 euros, payable en juin, de même qu'une contribution patronale au fonds de pension, d'un montant de 150 euros. Ce montant unique est cependant associé à un autre, du même montant, qui sera versé tous les mois à partir de septembre prochain au fonds de pension et qui correspond à la conversion d'une partie du salaire, octroyé en fonction de la performance. Enfin, Volkswagen a accepté d'offrir 1.400 postes d'apprentissage chaque année jusqu'en 2025. IG Metall avait à l'origine demandé une hausse de 4 % des salaires, et rejeté le mois dernier un coup de pouce de 250 euros de la part du constructeur pour le premier semestre de cette année et une augmentation des salaires de 1,2 % à partir de 2022. « Les travailleurs ont bien gagné leur augmentation, puisqu'ils sont responsables du succès de l'entreprise, qui a réussi à traverser la crise sanitaire en engrangeant des bénéfices », a déclaré Thorsten Groeger, en charge des négociations pour le syndicat IG Metall. Quant à Arne Meiswinkel, qui négociait au nom du constructeur, il a déclaré à l'annonce que l'accord était « approprié, en particulier en raison d'un contexte particulièrement difficile depuis le début de la pandémie ». Volkswagen a vu son cours de Bourse largement grimper depuis le début de l'année, malgré l'impact de la pandémie et la pénurie de semi-conducteurs qui affecte le secteur automobile actuellement. Valorisée à quelque 136 milliards d'euros, Volkswagen est en première place des sociétés cotées outre-Rhin.

Auteur

  • Lys Zohin