logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les salariés des supermarchés Morrisons, au Royaume-Uni, toucheront 10 livres minimum de l'heure

Salaires | publié le : 13.01.2021 | Lys Zohin

Crédit photo

Morrisons, le géant de la grande distribution britannique, vient d'annoncer qu'à la suite d'une négociation collective, le salaire horaire minimum sera de 10 livres sterling (11,23 euros) à partir d'avril prochain. C'est la première chaîne de supermarchés à franchir ce seuil symbolique dans le pays. L'entreprise, qui emploie 120.000 personnes, a indiqué que cette nouvelle grille salariale affecterait environ 96.000 salariés, qui verront leur paie augmenter de 9%, Morrisons payant actuellement un minimum horaire de 9,22 livres (10,35 euros). Le résultat de la négociation salariale sera soumis au vote des salariés le 27 janvier. Une partie des sommes supplémentaires à ce « coup de pouce » salarial proviendront d'un « investissement dans les effectifs », selon la direction, et un quart résultera d'un changement dans le mode de versement des bonus. Les salariés ont indiqué lors des négociations qu'ils préféraient un montant horaire garanti, reçu régulièrement, plutôt que l'actuel système de bonus annuel en place. « Les salariés de Morrisons ont largement mérité leur statut de travailleurs essentiels en raison de la pandémie et encore plus leur augmentation de salaire, a commenté Joanne McGuinness, du syndicat de la profession, Usdaw, qui compte environ 450.000 membres à l'échelle nationale. « Le nouveau minium horaire élimine l'incertitude concernant le versement d'un bonus et doit devenir la norme dans le secteur. » Reste qu'à 10 livres sterling, le salaire horaire minumum offert par Morrisons sera encore, note le centre de recherche Citizens UK, en deçà du montant minimum horaire de 10,85 livres établi par la Living Wage Foundation et jugé nécessaire pour vivre décemment au Royaume-Uni. 45% des salariés de la grande distribution, soit un total de 410.000 personnes, sont encore dans ce cas...


 

Auteur

  • Lys Zohin