logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Aux États-Unis, la pandémie accentue le harcèlement sexuel dans la restauration, selon une ONG

Salaires | publié le : 07.12.2020 | Lys Zohin

Aux États-Unis, la pandémie accentue le harcèlement sexuel dans la restauration, selon une ONG

Aux États-Unis, la pandémie accentue le harcèlement sexuel dans la restauration, selon une ONG

Crédit photo Halfpoint - stock.adobe.com

Selon un récent rapport de One Fair Wage, une ONG américaine qui défend les salariés du secteur de la restauration, non seulement la crise sanitaire et économique fait baisser le montant des pourboires, alors que les salariés s'appuient largement sur ce complément de salaire, mais elle donne également lieu à une augmentation des cas de harcèlement sexuel. Ainsi, 80% des serveurs et serveuses dans les restaurants encore ouverts ont constaté une diminution de leurs pourboires, tandis que plus de 40% se disent l'objet de harcèlement sexuel de la part de clients. L'étude, menée auprès de quelque 1.600 salariés de la restauration, dans plusieurs villes américaines, fait ainsi ressortir que nombre de serveuses se voient demander de retirer leur masque, les clients (hommes) voulant donner un pourboire en fonction de leur «look»... L'avocate Saru Jayaraman, présidente de One Fair Wage, se dit elle-même surprise du niveau d'hostilité et de sexisme que rencontrent les salariées de la restauration actuellement. Conséquence de cette situation, près de 60% de ces serveuses déclarent être moins enclines à imposer les mesures de distanciation sociale et le port du masque dans les restaurants où elles travaillent, de peur de ne pas recevoir de pourboire... Seule solution pour One Fair Wage : imposer des salaires décents dans la restauration. Or, dans plusieurs États, des dispositifs permettent de contourner le salaire minimum, autorisant les employeurs qui embauchent des salariés recevant des pourboires à les payer seulement 2,13 dollars de l'heure. Au niveau fédéral, le salaire minimum horaire est à 7,25 dollars depuis 2009. Joe Biden, le président élu, a annoncé son intention de le porter à 15 dollars.

Auteur

  • Lys Zohin