logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le gouvernement cambodgien augmente le salaire minimum pour les ouvriers du textile et de la chaussure

Rémunérations | publié le : 29.09.2021 | Lys Zohin

À partir du 1er janvier prochain, les ouvriers du textile et de la chaussure vont recevoir un salaire équivalent à 165 euros par mois. Le ministère du Travail cambodgien a en effet prévu une hausse de 2,3 euros après négociations avec les partenaires sociaux. Les syndicats militaient pour une augmentation qui aurait porté le salaire à 175 euros, la fédération des employeurs du secteur voulait se contenter d'un minimum à 161 euros. Toutefois, selon le Centre de recherche pour le travail et les droits humains, il aurait été plus « réaliste » que le coup de pouce salarial se situe sur des niveaux de 4 ou 5 euros, ne serait-ce que pour tenir compte de l'inflation. Évidemment, en face, le patronat crie au scandale. L'Association des fabricants textiles estime ainsi que cette augmentation de 2,3 euros aura un impact négatif sur les employeurs, touchés de plein fouet par la crise sanitaire et économique qui a, au moins un temps, largement réduit leur production et leurs exportations. En outre, les entreprises du secteur paient les tests anti-Covid auxquels les ouvriers doivent se soumettre régulièrement et fournir des masques et du gel. « Ce qui augmente le coût par salarié de 3 à 3,5 euros », fait remarquer le patronat. La question des salaires dans l'industrie du textile et de la chaussure est toujours délicate pour les autorités cambodgiennes, qui doivent maintenir un équilibre entre leur volonté de satisfaire des syndicats puissants, représentant quelque 700.000 salariés du secteur, et la préservation de la compétitivité sur les coûts afin de séduire les investisseurs et les marques – dont H&M, Adidas, Nike et Gap – qui font appel au pays pour s'approvisionner en vêtements et en chaussures. En outre, le secteur est l'un des plus gros employeurs du pays et fournit un revenu vital pour de nombreuses familles, en particulier en milieu rural.

Auteur

  • Lys Zohin