logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les salariés de l'usine de General Motors au Mexique votent pour choisir un nouveau syndicat

Syndicats | publié le : 20.01.2022 | Lys Zohin

Mexico

La consultation des salariés de l'usine de General Motors, à Silao, au centre du Mexique, aura lieu les 1er et 2 février 2022, a indiqué le gouvernement mexicain. En août dernier, ces salariés de GM au Mexique s'étaient en effet déjà exprimés et avaient rejeté le syndicat "historique" qui les représentait. De telles initiatives sont prévues dans le cadre de l'accord commercial qui lie le Mexique, les États-Unis et le Canada, permettant aux salariés de choisir les instances qu'ils estiment pouvoir défendre au mieux leurs intérêts. Et l'État mexicain s'en félicite, estimant que cette nouvelle donne démontre son soutien et son engagement à faire valoir la démocratie syndicale et le respect de la volonté des travailleurs... Les 6 000 ouvriers des chaînes de montage de Silao reprochaient en effet au syndicat implanté dans l'usine depuis des années de ne pas défendre leurs intérêts et au contraire d'être trop proche du patronat, sans parler de ses méthodes peu orthodoxes et visant à manipuler les salariés voire à les intimider lors des consultations pour qu'ils se prononcent en sa faveur. L'affaire avait fait grand bruit et sonné le glas des syndicats traditionnels mexicains, passablement corrompus. Pour l'heure, les salariés de Silao conservent les conditions négociées auparavant, d'après GM. Un nouveau contrat sur les conditions de travail et de salaire sera donc négocié une fois le nouveau syndicat choisi. L'ancien n'a d'ailleurs pas souhaité être sur les rangs... Un nouveau syndicat indépendant, SINTTIA, qui a émergé après le vote d'août dernier, pourrait obtenir l'assentiment des salariés.

Auteur

  • Lys Zohin