logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le syndicat allemand ver.di veut indexer les augmentations salariales sur l'inflation

Syndicats | publié le : 07.07.2022 | Lys Zohin

Port of Hamburg on the river Elbe, Germany

Alors que les ports allemands sont de plus en plus congestionnés, freinant ainsi les échanges commerciaux, les dockers et autres professionnels du secteur menacent de faire grève si leurs demandes, en matière d'augmentation de salaire, ne sont pas prises en compte. Pour l'heure en effet, ce n'est pas le cas, selon eux. Les négociations entre le patronat, représenté par l'Association centrale des entreprises portuaires (ZDS) et le syndicat ver.di, qui défend les intérêts des salariés, n'ont pas abouti. Le point de crispation principal ? La demande, de la part du syndicat, que les augmentations salariales soient, tous les ans, automatiquement indexées sur l'évolution du taux d'inflation. Ver.di demande à ce que cette clause soit incluse dans l'accord collectif qui doit être renouvelé pour les dockers dans 58 ports et terminaux. Et pour l'heure, le patronat renâcle. "La ZDS a jusqu'à présent rejeté le principe d'une protection contre l'inflation dans le cadre des négociations collectives", a ainsi regretté Maya Schwiegershausen-Güth, qui dirige la section maritime de ver.di. De son côté, la négociatrice pour ZDS, Ulrike Riedel, a fait valoir que le patronat avait "de façon répétée, amélioré son offre et répondu aux demandes de ver.di, en proposant une augmentation de 12,5 %, ce qui inclut une augmentation permanente de 8 %, rétroactive au 6 janvier". Une proposition qui se situe donc au-dessus du taux d'inflation, qui a encore atteint un record en mai, à 7,9 % sur un an...

Auteur

  • Lys Zohin