logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Crise sanitaire : les enseignements des prêts garantis par l’État

ISRH | Lois | publié le : 17.02.2022 | Olivier Hielle

Lilian Cazabet / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Photo d'illustration.

Crédit photo Hans Lucas via AFP

Pour protéger au maximum les entreprises des effets du confinement, l’exécutif a immédiatement prévu les prêts garantis par l’État (PGE). Dans son rapport annuel, la Cour des comptes salue l’efficacité de ce dispositif et en tire trois enseignements.

D’abord, ces PGE ont permis "d’éviter toute crise de l’accès au crédit" dans une période d’incertitude : "L’instruction des demandes par les banques a permis de répondre aux besoins de court terme de trésorerie des entreprises affectées par la crise avec un taux de refus qui est resté limité", relève la Cour. Principale conséquence cependant : certaines entreprises ont vu leur endettement exploser, poussant la Cour des comptes à appeler à "détection et un suivi attentif des entreprises les plus en difficulté".

Ensuite, les PGE ont montré "la nécessité de disposer d’outils de suivi de la trésorerie des entreprises suffisamment fins pour mesurer l’impact des mesures de soutien et les adapter".

Enfin, "une attention devra être portée aux risques d’optimisation et à l’amélioration des outils de pilotage financier". En effet, les modalités françaises du PGE étaient parmi les plus encadrées et ont permis d’éviter des phénomènes de fraudes massives qui se sont révélées dans d’autres pays. Pas question pour autant de se reposer sur ses lauriers…

La Cour des comptes rendra prochainement un rapport plus détaillé sur les PGE et leur contribution à "assurer durablement la viabilité d’entreprises affectées par la crise sanitaire". Car pour l’instant, sur cette question, le mystère reste entier.


Cour des comptes, le déploiement des PGE, février 2022

Auteur

  • Olivier Hielle