logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les pratiques d'espionnage des salariés d'Amazon dans le viseur des syndicats espagnols

Droit du travail | publié le : 03.12.2020 | Lys Zohin

Crédit photo

La Confédération syndicale des commissions ouvrières, en Espagne, vient de demander à un juge de lui fournir un rapport qui aurait été élaboré à la demande de l'agence Pinkerton, une entreprise américaine spécialisée dans la sécurité, pour le compte du géant du e-commerce Amazon, dans le but d'espionner ses salariés et de déjouer toute tentative de syndicalisation. La Confédération syndicale envisage des actions en justice contre Amazon. Selon les informations sorties dans la presse espagnole, les détectives privés, souvent d'anciens policiers, se seraient concentrés sur les salariés d'un entrepôt d'Amazon près de Barcelone, à l'occasion d'une grève déclenchée lors du Black Friday de 2019. Des interviews avec des salariés, mais aussi avec des journalistes venus couvrir leur action, photos et relevés de plaques minéralogiques figureraient dans le rapport. « Autant de pratiques qui font penser à ce qui se passait au début du siècle dernier et qui violent les droits des travailleurs », a déclaré Manalo Fages, le secrétaire général de la Confération. Ce n'est pas la première fois qu'Amazon est montré du doigt pour espionnage de ses salariés. Il y a quelques mois, le géant a dû admettre qu'il utilisait ce genre de méthodes aux États-Unis. Mais si, dans le cas espagnol, il a convenu qu'il utilisait les services de Pinkerton partout en Europe, il a nié lui avoir demandé d'espionner — directement ou via un sous-traitant — ses salariés.


 

Auteur

  • Lys Zohin