logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le Gabon veut réduire les inégalités homme/femme et les discriminations au travail

Droit du travail | publié le : 01.03.2021 | Lys Zohin

Le Gabon veut réduire les inégalités homme/femme et les discriminations au travail

Le Gabon veut réduire les inégalités homme/femme et les discriminations au travail

Crédit photo JonoErasmus - stock.adobe.com

Sans doute aiguillonné par Sylvia Bongo, l'épouse du président Ali Bongo, le gouvernement gabonais vient, après adoption en conseil des ministres, de déposer un projet de nouveau Code du travail ayant pour objectif de réduire les inégalités hommes/femmes et de lutter contre les discriminations. Une concertation avait été lancée en 2015 avec les partenaires sociaux et le BIT (Bureau international du travail). Le texte – qui renforce également les principes de protection des droits des travailleurs, l'ouverture du marché du travail formel à de nouvelles catégories de travail, la codification du télétravail et la création des contrats flexibles pour garantir l'employabilité des jeunes – doit maintenant être voté par le Parlement. Selon un rapport de la Fondation Sylvia Bongo, intitulé « Stratégie de promotion des droits de la femme et de réduction des inégalités femmes/hommes au Gabon », et cité par le quotidien Le Nouveau Gabon, 83% de femmes dans le pays sont victimes de « violences économiques ». Aussi le projet de nouveau Code codifie le harcèlement moral et sexuel comme une pratique condamnable et justiciable. En outre, le texte vise à « affirmer l'égalité d'accès au travail  et à lutter contre toute forme de discrimination empêchant l'accès au travail », de même qu'à « affirmer l'égalité professionnelle entre hommes et femmes, et le droit d'accès de la femme à toutes sortes d'emplois dans l'entreprise », et enfin, à affirmer « l'égalité de rémunération entre hommes et femmes et celle du déroulement de carrière ». Le texte veut également supprimer les freins à l'accès des femmes au travail de nuit et favoriser leur accès au monde du travail en général. Cela dit, comme le précise le rapport de la Fondation Sylvia Bongo, nombre de femmes – et plus que les hommes – travaillent dans le secteur informel ou l'agriculture, « ce qui, bien souvent, s'accompagne d'un maintien dans la précarité ».

Auteur

  • Lys Zohin