logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

La justice néerlandaise reconnaît les chauffeurs Uber comme des salariés

Droit du travail | publié le : 14.09.2021 | Lys Zohin

Les chauffeurs qui travaillent pour la société de VTC Uber aux Pays-Bas sont des salariés, et à ce titre, ont droit aux mêmes avantages que tous les autres salariés, notamment les chauffeurs de taxi, définis par les négociations collectives. C'est ce que vient de décider un tribunal d'Amsterdam, saisi par les syndicats. Selon les juges, en effet, le lien de subordination qui existe entre l'employeur et les chauffeurs contient toutes les caractéristiques d'un contrat de travail classique. Ils doivent donc être considérés comme des salariés permanents. « Ce qui signifie qu'ils ont droit, comme nous le disions depuis des années, à un salaire plus élevé et davantage de protection sociale s'ils tombent malades ou que leur travail est interrompu. », se réjouit Zakaria Boufangacha, vice-président de la Fédération des syndicats néerlandais.

Environ 4.000 chauffeurs à Amsterdam travaillent pour l'entreprise de VTC. En outre, le tribunal a demandé à Uber de verser à la Fédération des syndicats la somme de 50.000 euros en dommages, du fait de son non-respect des accords issus de la négociation collective des chauffeurs de taxi. Uber, qui considère que cette décision est un mauvais coup porté à la gig économie et à la liberté des chauffeurs de choisir quand ils travaillent, a annoncé son intention de faire appel. La décision du tribunal néerlandais fait suite à des décisions similaires, rendues notamment au Royaume-Uni en février dernier par la Cour suprême britannique, qui a considéré que les chauffeurs d'Uber étaient bien des salariés.

 

Auteur

  • Lys Zohin