logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Un plan "en trois phases" pour la réouverture des cafés, hôtels et restaurants

Organisation du travail | publié le : 22.03.2021 | Benjamin d'Alguerre

Alors que les services de Bruno Le Maire planchent sur des scénarios permettant aux commerçants de rebondir après la crise, un premier plan d’action pour une réouverture progressive des cafés, bars, hôtels, restaurants et discothèques a été mis sur la table le 16 mars. Imaginé par les quatre ministres et secrétaires d’État en charge du dossier  (Alain Griset en charge des PME – photo –, Jean-Baptiste Lemoyne pour le Tourisme, Cédric O chargé du Numérique et Laurent Pietraszewski, représentant la ministre du Travail) en collaboration avec les principales fédérations professionnelles du secteur (Umih, GNC, GNI, SNRTC), ce plan « en trois phases » devrait permettre à ces commerces particuliers de rouvrir après plus d’un an de fermeture. Cependant, les ministres n’ont fixé aucune date pour cette réouverture.

L’autorisation d’ouvrir pour ces entreprises maintenues sous perfusion économique depuis les débuts de la pandémie ne se traduirait pas par une fermeture immédiate des robinets financiers. Activité partielle, accès au fonds de solidarité des entreprises, exonérations des charges patronales et pressions de Bercy sur les banques refusant de reporter les remboursements des PGE devraient continuer à bénéficier aux professionnels de l’hôtellerie-restauration pendant quelque temps. De même que leur obligation de faire respecter le protocole sanitaire et à contribuer au traçage de leur clientèle par un QR Code.

Selon le schéma présenté par les ministres, la réouverture progressive se ferait selon un calendrier en trois phases de quatre semaines chacune. Les restaurants d’hôtels seraient les premiers à pouvoir autoriser leurs clients à prendre leur petit-déjeuner dans la salle de restauration. Les quatre organisations professionnelles ont demandé que les restaurants d’hôtels puissent accueillir leurs clients le matin et le soir pour le diner dès la phase 1, et que les cafés et restaurants puissent ouvrir leurs terrasses à la clientèle dans ce même temps. 

La deuxième phase serait marquée par l’ouverture des terrasses des cafés et des restaurants, ainsi que de leurs salles à l’intérieur de l’établissement dans la limite de 50 % de leur capacité d’accueil (y compris pour les restaurants d’hôtel).

Enfin la troisième phase serait marquée pat un retour à la situation d’octobre dernier et une ouverture compète des établissements, sans jauge, mais toujours dans le respect du protocole sanitaire renforcé.

Un « plan discothèque », piloté par le secrétariat d’État aux PME devrait être mis sur la table fin mars. Quant au cas des traiteurs et des organisateurs de réceptions, leur situation spécifique est à l’étude à Bercy.

 

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre