logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Nouvelle campagne en faveur de la semaine de quatre jours en Europe

Organisation du travail | publié le : 17.11.2020 | Lys Zohin

Une coalition européenne, constituée notamment d'élus et de syndicalistes, a envoyé récemment une lettre à plusieurs dirigeants d'État, dont Boris Johnson et Angela Merkel, pour leur demander de soutenir la semaine de quatre jours, de nature, selon eux, à aider les économies à sortir de la crise actuelle. « À travers l'Histoire, pendant les périodes de récession - comme après la crise de 29 -, des semaines de travail plus courtes ont été mises en place comme moyen de partager l'emploi entre salariés surchargés et chômeurs. Il est temps, au nom d'une société plus juste, d'adopter ce même dispositif, sans réduction de salaire », déclare la lettre, que se sont procurée certains journaux britanniques. Elle est notamment signée par Katja Kipping, la cheffe de Die Linke en Allemagne, Íñigo Errejón, un élu espagnol du parti Más País, et le secrétaire général du syndicat britannique Unite, Len McCluskey. Le document estime que cette nouvelle organisation du travail pourrait réduire la consommation d'énergie et lutter ainsi contre le réchauffement climatique. Toutefois, en juillet dernier, une étude publiée par le think tank britannique Resolution Foundation estimait au contraire que les appels à la semaine de quatre jours de travail « ignoraient la réalité » sur le terrain et le fait que nombre de salariés en bas de l'échelle avaient au contraire besoin de travailler davantage d'heures pour s'en sortir. De même, certains patrons ont fait remarquer que cette solution ne résoudrait pas le problème des gains de productivité trop faibles qui pénalise bon nombre d'économies européennes.

Auteur

  • Lys Zohin