logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Moins de 50 % des DRH estiment que la crise de la Covid-19 mènera à des gains de productivité (PageGroup)

Organisation du travail | publié le : 19.05.2021 | Lys Zohin

Selon une étude menée avec l'Ifop par le cabinet PageGroup, 58 % des décisionnaires RH interrogés pensent que la crise de la Covid-19 va transformer durablement l'organisation du travail. Les deux tiers d'entre eux estiment que la crise et les confinements ont permis une accélération de la transformation technologique (56 % la considèrent même comme un catalyseur de la digitalisation de leurs activités), mais les responsables RH ne sont en revanche que 46 % à voir dans cette crise un levier d'engagement des collaborateurs et 48 % à estimer qu'elle mènera à des gains de productivité. Car au-delà des aspects technologiques, ce sont les aspects humains –formation, santé, mobilité interne et lien social – qui posent problème. Ainsi, 42 % des répondants estiment que la culture d'entreprise se délite du fait de l'éloignement physique, permettant moins l'immersion au quotidien dans une identité et des valeurs collectives, et près de 50 % y voient un frein réel au développement du lien social au travail. Enfin, 44 % estiment que la crise aura créé une difficulté supplémentaire à l'amélioration de la santé physique des collaborateurs et 39 % à la prévention des risques psychosociaux. Au point que les décisionnaires RH sont 80 % à avoir observé depuis le premier confinement des modifications dans le comportement des collaborateurs – nervosité, agressivité ou lassitude – sans parler, pour 66 %, de troubles de santé au sein de leurs équipes. Conscients des risques de la crise sur les aspects qualitatifs du travail, 65 % des décisionnaires RH indiquent que des processus de réflexion ont été engagés autour de l'accompagnement psychologique des collaborateurs, tandis que 71 % ont mené ou vont mener des réflexions autour de la formation. En outre, la moitié des responsables RH interrogés ont mené des réflexions plus générales sur les aspects organisationnels du travail et les environnements de travail depuis le début de la crise et 25 % prévoient de le faire dans l'année. Sur un plan plus sociétal, trois décisionnaires RH sur quatre déclarent que la crise sanitaire a accéléré la prise de conscience sur la RSE et reconnaissent largement le rôle que les entreprises doivent jouer dans le développement d'une société plus vertueuse, écologiste et équitable.

 

Auteur

  • Lys Zohin