S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les hauts potentiels de Carrefour passent par la case start-up

Entreprise & Carrières | Management | publié le : 11.05.2017 |

Image

Crédit photo Carrefour

Chez Carrefour, les programmes graduate dirigeant pour les jeunes diplômés des hautes écoles de management et graduate digital, destinés à ceux issus d’écoles d’ingénieurs, s’enrichissent grâce à une expérimentation atypique. « Depuis 2011, chaque année, nous proposons à une quinzaine de jeunes talents de suivre un programme d’accompagnement personnalisé sur deux à quatre ans, explique Elisabeth Valenza, responsable développement RH de Carrefour France. Cette année, nous avons décidé d’introduire dans nos parcours une immersion de trois mois dans 13 start-up pour 13 hauts potentiels. »

Méthodes agiles
Des sociétés sélectionnées par OSCARh, jeune pousse spécialisée dans l’élaboration de parcours de mobilité temporaire à destination des cadres. À la clé, plusieurs objectifs : être encore plus attractif et se différencier des autres programmes graduate, apprendre aux jeunes talents à travailler avec des méthodes plus agiles et accélérer la transformation digitale et managériale du géant de la distribution.

Léopoldine Fournier, 26 ans, diplômée de l’Essec, est l’une des bénéficiaires du nouveau programme. Après avoir passé un an à la direction innovation au siège, six mois en Argentine et six mois dans un supermarché à Rubelles (Seine-et-Marne) comme directrice adjointe, la jeune femme a travaillé fin 2016 sur le marketing prédictif dans l’e-commerce chez Beyable, une start-up d’une dizaine de salariés. Sa mission ? Identifier des pistes de diversification pour la TPE.

Tags

Hauts potentiels start-up