logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Une prime exceptionnelle "Covid-19" défiscalisée jusqu’à 2 000 euros

ISRH | Salaires | publié le : 01.04.2020 | Benjamin d'Alguerre

Crédit photo

La première des cinq ordonnances présentées en conseil des ministres, le 1er avril, un texte « offensif » selon les termes du cabinet de Muriel Pénicaud, permet aux entreprises qui souhaitent verser à leurs salariés une prime exceptionnelle (la « prime Macron »), totalement « désocialisée » et défiscalisée, de le faire jusqu’au 31 août 2020 ainsi que de moduler son montant en fonction des conditions de travail en période de pandémie. Objectif : donner un coup de pouce au pouvoir d’achat des salariés placés « en première ligne » face aux risques de contamination (grande distribution, chantiers maintenus…). Le montant de ces primes pourra atteindre 2 000 euros (possiblement, en plusieurs versements), selon trois cas de figure :

  • les employeurs ayant déjà versé cette prime en 2020 (2 % des entreprises) pourront en verser une deuxième d’un montant maximum de 1 000 euros ;
  • les entreprises qui n’ont pas versé de prime en 2020 et qui n’ont pas mis en place d’accord d’intéressement pourront verser une prime d’un montant maximum de 1 000 euros ;
  • enfin, celles qui n’ont pas versé de prime en 2020 mais qui disposent d’un accord d’intéressement pourront monter jusqu’à 2 000 euros.

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre