logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les primes jouent l’Arlésienne dans la grande distribution

ISRH | Salaires | publié le : 22.04.2020 | Gilmar Sequeira Martins

Crédit photo

Le 20 mars, le ministre Bruno Le Maire lançait un appel aux entreprises privées dont l’activité était jugée « essentielle à la vie de la nation », les invitant à accorder à leurs salariés une prime de 1 000 euros défiscalisée – la fameuse prime Covid-19. Auchan a été le premier à réagir, annonçant le versement d’une somme forfaitaire de 1 000 euros à plus de 60 000 collaborateurs… qui n’ont toujours rien vu venir. Le distributeur aurait depuis indiqué une modulation dans l’attribution de cette gratification. Selon Christian Roy, délégué syndical Force ouvrière (FO) à Auchan, seuls les contrats d’une durée hebdomadaire supérieure à 28 heures bénéficieraient de l’intégralité de la prime. Pour les autres, une proratisation sera effectuée en fonction du temps de travail effectif et sur une période définie, selon le responsable FO. La direction d’Auchan a fait savoir que le sujet était toujours en discussion. La situation est tout aussi confuse dans l’enseigne Leclerc où la prime serait distribuée aux salariés des entrepôts et des bases logistiques, mais pas à ceux des magasins franchisés. 

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins