Les pistes de l'ANDRH sur l'égalité salariale

Et si le présentéisme masculin expliquait en partie les inégalités de salaires entre hommes et femmes ? C'est du moins ce qu'avance Jean-Paul Charlez, le président de l'ANDRH. Étant souvent les derniers à quitter leur bureau, les hommes auraient, selon lui, davantage d'occasions de se faire remarquer et, donc, de décrocher des promotions… Pour Audrey Richard, DRH du groupe Up et vice-présidente de l'association, les DRH ont, en tout cas, "un rôle majeur à jouer en proposant, par exemple, des listes mixtes pour les promotions, car seule la possibilité de jouer sur l'évolution professionnelle des femmes permettra d'accélérer le mouvement, les différentiels de salaires s'expliquant davantage par une moindre représentation des femmes dans les postes à responsabilité". Une piste que devrait pousser l'ANDRH le 24 septembre, lors de son audition par le Haut Conseil à l'égalité, dans le cadre de la future loi sur l'émancipation économique des femmes.