Le PIC a déjà enregistré 410 000 entrées supplémentaires en formation en 2019

Joli succès pour le plan d’investissement dans les compétences (PIC) ! Par rapport à 2018, on compte cette année 410 000 entrées supplémentaires en formation au titre du PIC, a indiqué Bruno Lucas, le délégué général à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) devant l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis). Soit une hausse de 20 %, alors que l’exécutif s’est fixé l’objectif, d’ici la fin du quinquennat, d’envoyer en formation un million de demandeurs d’emploi et autant de jeunes NEET (ni scolarisés, ni qualifiés, ni en emploi). Dans les deux régions réfractaires qui ont refusé de signer le PIC (Auvergne-Rhône-Alpes et PACA), ce sont les services régionaux de Pôle emploi qui ont contracté avec l’État pour déployer les dispositions du plan. Selon Bruno Lucas, trois types d’action ont particulièrement été privilégiés : l’acquisition du socle de compétences (40 % des actions engagées) ; les préparations opérationnelles à l’emploi collectives (Poec) en direction des métiers en tension ; et les nouvelles logiques et modalités de formation, parmi lesquelles, par exemple, l’action de formation en situation de travail (Afest).