Pour Muriel Pénicaud, 2020 sera l'année de l'inclusion

À l’occasion de la présentation de ses vœux, le 30 janvier, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a rappelé ses engagements 2020 pour une  « société inclusive ». À commencer par la mise en œuvre du plan pauvreté lancé par le président de la République, qui devrait se traduire par le recrutement de 20 000 personnes de plus, soit 160 000 au sein des entreprises d’insertion par l’activité économique. « L’économie circulaire est une opportunité dans cette politique d’insertion », a-t-elle souligné.

Le deuxième objectif du ministère du Travail sera de « réussir la transformation des entreprises adaptées ». L’enjeu est de doubler le nombre d’embauches (de 40 000 à 80 000 personnes handicapées en quatre ans) et d’inciter les entreprises de droit commun à intensifier leurs efforts en faveur des travailleurs handicapés.

Enfin, pour lutter contre les inégalités territoriales, la ministre du Travail compte sur la généralisation du dispositif des emplois francs qui, depuis le 1er janvier, bénéficient à tous les habitants des quartiers prioritaires, quel que soit leur âge, et dont le déploiement est en cours.