logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Plus de la moitié des étudiants et des diplômés sont inquiets pour leur avenir professionnel

Emploi & mobilité | publié le : 14.10.2020 | Lys Zohin

Group of multiethnic anxious people biting fingernails nervous s

Tous établissements confondus, la confiance en l'avenir est en baisse de 38% en moyenne par rapport à 2019, selon l'enquête de l'agence Epoka.

Crédit photo pathdoc - stock.adobe.com

Selon les résultats de l'enquête annuelle menée par l'agence Epoka auprès de 14.000 étudiants et jeunes diplômés de grandes écoles d'ingénieurs, de management, d'universités, d'IUT et de BTS, sur la vision et le comportement des étudiants et jeunes diplômés quant au marché de l'emploi, 64% des élèves d'écoles d'ingénieurs ont le sentiment qu'il leur sera facile de trouver un poste au cours des douze prochains mois. Toujours confiants, certes, mais cet optimisme est néanmoins en chute de 33 points par rapport à 2019... Quant aux élèves d'écoles de management et d'universités, ils ne sont que quatre sur dix à penser pouvoir trouver un emploi dans l'année à venir, un score en baisse de 30 et 25 points respectivement par rapport à 2019. Tous établissements confondus, la confiance en l'avenir est en baisse de 38% en moyenne par rapport à 2019. « Les résultats de cette septième édition nous donnent les tendances sur les attentes et les nouveaux comportements des 18-30 ans, avec deux enseignements majeurs. D'abord, ces jeunes, qui sont fortement impactés par la crise sanitaire, sont très inquiets pour leur avenir professionnel. En effet, dans l'ensemble, 55% estiment qu'il est difficile de trouver un emploi aujourd'hui, contre seulement 17% l'an passé. Ensuite, bien que cette génération dise être en quête de sens et à la recherche d'organisations qui répondent à ses nouvelles aspirations, le palmarès des entreprises lauréates reste stable et dans la continuité des podiums précédents », estime Mathieu Gabai, président d'Epoka.

Autre enseignement de l'enquête Epoka sur la perception du marché de l'emploi, « les trois quarts des jeunes étudiants et diplômés interrogés, et jusqu'à 83% pour les ingénieurs, déclarent que leurs études les ont bien préparés au métier qu'ils souhaitent », précise l'étude, dont l'analyse des données et l'exploitation ont été réalisées par Harris Interactive. En outre, ces jeunes sont prêts à travailler beaucoup (45,9 heures en moyenne par semaine), mais sur des sujets ou des projets intéressants (pour 80% d'entre eux), ou pour apprendre et monter en compétences (pour 67%). Par ailleurs, moins de la moitié (47%) des élèves d'école de commerce souhaitent accéder rapidement à des postes de management, et un tiers seulement des ingénieurs et des universitaires. Pour la suite de leur carrière professionnelle, ces jeunes indiquent que leurs meilleurs atouts sont leur capacité d'adaptation (à 63%), leur polyvalence (à 46%), leur capacité d'initiative et d'autonomie (à 42%) et leurs qualités relationnelles (à 39%), ainsi que leur capacité d'analyse (à 37%). Enfin, 45% des ingénieurs déclarent que la cote de leur diplôme est un atout sur le marché de l'emploi.

Auteur

  • Lys Zohin