S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

L'intérim flambe dans la santé et s'arrête dans le tourisme et la restauration

Mobilités | publié le : 23.04.2020 | Gilmar Sequeira Martins

Crédit photo

Mistertemp’, l’un des acteurs du travail temporaire, a publié le 22 avril un baromètre comparant l’évolution de la demande d’intérim des différents secteurs de l’économie entre 2019 et 2020. Sans surprise, ce sont les activités les plus sollicitées en période de confinement qui suscitent la demande la plus forte. La santé trône au sommet du classement avec une hausse de 46 %, suivi par l’agroalimentaire (35 %) et l’agriculture (8 %). Ce dernier secteur se distingue par une difficulté spécifique : l’impossibilité d’avoir recours aux travailleurs saisonniers habituels. À l’autre bout du marché de l’emploi, du fait de la crise sanitaire provoquée par le Covid-19, certains secteurs enregistrent un véritable effondrement de la demande de travail intérimaire.

Le tourisme fait figure de lanterne rouge avec une extinction quasi totale de toute activité temporaire (- 92 %), suivi par l’autre secteur le plus touché par la crise, la restauration (- 86 %). Le BTP, en dépit de l’arrêt massif des chantiers, n’affiche pas une chute aussi brutale puisque la baisse n’est « que » de 56 %. De même, la logistique, secteur particulièrement dépendant de la croissance économique, se maintient avec un recul limité à 25%. « Même si la reprise ne se fait pas encore sentir de manière concrète, nous sentons que certains secteurs comme l’industrie et le BTP tendent à redémarrer et que le monde économique se prépare », indique l’un des dirigeants de Mistertemp’. Connu pour être un indicateur avancé de conjoncture, l’emploi intérimaire fournira un éclairage utile sur la reprise de l’activité économique, une fois lancé le programme de déconfinement à partir du 11 mai. 

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins