S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les jeunes inquiets de leur avenir professionnel

ISRH | Mobilités | publié le : 22.04.2020 | Nathalie Tran

Crédit photo

Si 70 % des 18-30 ans disent être confiants quant à la reprise de l’économie en France, près des deux tiers d’entre eux (63 %) pensent qu’il faudra du temps pour remonter la pente, selon le baromètre #MoiJeune, confiné et demain ?1. De même, 65 % des jeunes interrogés pensent que la crise va impacter leur avenir professionnel. Si 29 % d’entre eux sont persuadés qu’ils vont pouvoir rebondir, ils sont plus d’un tiers (36 %) à penser que la crise va modifier leur avenir professionnel de façon critique (12 %) ou modérée (24 %). D’ores et déjà, 28 % des sondés ont le sentiment que leur situation professionnelle s’est dégradée depuis le confinement et près d’un tiers des répondants ont vu leurs revenus baisser (24 % de façon modérée et 6 % de façon critique). Plus d’un tiers déclarent, de ce fait, être inquiets pour leurs revenus futurs. À commencer par les plus jeunes (18-22 ans) qui craignent d’être les plus atteints (43 %). Actuellement, 41 % des 18-30 ans en emploi sont en télétravail, 26 % en chômage partiel et 26 % à leur poste habituel. La part de ceux ayant perdu leur emploi (période d’essai ou CDD non renouvelé) représente 1 %. Pour ceux qui arrivent sur le marché du travail à la rentrée, 8 % craignent de ne pas avoir de poste et 7 % ont vu leur stage annulé ou n’en trouvent pas.

(1) Enquête réalisée entre le 17 et le 20 avril par OpinionWay pour la mutuelle Heyme et le journal « 20 minutes », auprès de 604 répondants représentatifs des 18-30 ans en France.

Auteur

  • Nathalie Tran