Le CDD multi-remplacement en stand by

Visant à limiter le recours aux contrats courts, le CDD multi-remplacement  peut, sur le papier, être mobilisé depuis le 19 décembre 2019, date de parution du décret spécifiant les secteurs d'activité concernés. Visant à limiter le recours aux contrats courts, ce nouveau type de CDD ouvre la possibilité à onze secteurs d'y avoir recours à titre expérimental, a priori jusqu'en octobre 2022, pour conclure un CDD ou un contrat de travail temporaire pour plusieurs salariés absents. Mais pour l'heure, aucune entreprise ne l'a signé. « Il n'est pas assez bordé juridiquement », selon la Fédération des entreprises de propreté et services associés, l'une des initiatrices de ce contrat. Notamment sur le nombre maximum de contrats qu'un employeur peut signer, leur limite de durée, les motifs de remplacement qui peuvent être invoqués... autant de questions transmises à la direction générale du Travail, qui s'est engagée à répondre dans les prochaines semaines...