logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Gestion de l’information en entreprise : les salariés insatisfaits

Digitale | publié le : 24.09.2022 | Gilmar Sequeira Martins

Internet search concept, magnifier and computer keyboard

Les collaborateurs croulent-ils sont un excès d’information, ou ont-ils du mal à en trouver ? Une étude réalisée par 3Gem auprès de 27 000 actifs en mars pour le compte d’OpenText fait clairement pencher la balance vers la seconde option. En France, près de la moitié des salariés (47 %) passent en moyenne une heure par jour à chercher des fichiers ou des informations sur les réseaux de l’entreprise afin de pouvoir réaliser les tâches qui leur sont confiées. Le sondage relève que près de trois salariés sur cinq (57 %) déclarent désormais avoir recours à au moins six outils, ressources, comptes ou applications au quotidien pour avoir accès aux données. En 2020, à peine 24 % des salariés se trouvaient dans cette situation. L’étude en conclut que les données dont les collaborateurs ont besoin sont de plus en plus dispersées entre un nombre croissant de référentiels et d’applications.

Une sensibilisation à ces enjeux semble s’imposer, puisque près de deux salariés sur dix (17 %) déclarent que leurs collègues ne sauvegardent pas la dernière version des documents sur des systèmes partagés, ce qui les ralentit dans leurs tâches, et près d’un tiers d'entre eux (28 %) déplorent ne pas savoir où trouver les données les plus récentes. Il s’ensuit que 48 % d’entre eux s’estiment mal équipés pour mener à bien leurs missions en télétravail et 4 sur 10 considèrent même que cette mauvaise gestion de l’information porte atteinte à leur bien-être mental au travail en augmentant leur niveau de stress. L’étude met en exergue des facteurs tels que la surcharge d’information, relevée par 24 % des collaborateurs, le flux constant de données et la difficulté à se déconnecter (31 %), l’omniprésence des réseaux sociaux (14 %), le nombre trop élevé d’applications différentes à utiliser au quotidien (25 %), enfin le nombre de mots de passe à retenir (25 %).

Les entreprises auraient sans doute tort de reléguer ces données au rang d’aléas inévitables de la digitalisation. Au-delà de l’impact sur le bien-être de chaque collaborateur, cette situation impacte aussi la performance selon deux salariés sur cinq (39 %), la satisfaction personnelle (23 %) et l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée (32 %). Autant de paramètres qui, dans une situation de pénurie de main-d’œuvre, peuvent pousser des collaborateurs à rechercher un environnement plus propice à leur développement et leur épanouissement.

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins