Bic automatise la gestion de ses talents
Image

 

Gérer ses talents internes, détecter ses hauts potentiels, les fidéliser... Chez Bic, on n'a pas attendu la crise pour faire du développement des RH un enjeu majeur. Mais, si la marque a élaboré des processus depuis des années, aujourd'hui elle les automatise. Elle gère maintenant les entretiens annuels d’évaluation et les plans de développement individuels de ses managers façon Web 2.0.
Depuis le début d’année, le groupe utilise la technologie Taleo Performance de l’éditeur éponyme. Un progiciel qui facilite la communication et le partage des informations relatives aux entretiens d'évaluation, aux objectifs, aux projets et aux plans de succession.
En choisissant d’informatiser sa gestion des talents, le groupe souhaitait disposer d’un outil plus fiable et plus facilement exploitable que les formulaires papier et les échanges de mails. Des procédés devenus inadaptés à la taille du groupe, 9 000 salariés dans le monde, dont 1 800 responsables d’équipes. La solution répond à la dimension internationale de l’entreprise : « Nous cherchions un système auquel l’ensemble de nos managers puissent adhérer, notamment aux États-Unis, où nous réalisons 40 % de notre business », explique Manuel Martinez, directeur développement RH de Bic.

 

Simple comme un Bic

A ses yeux, un des points forts de la plateforme réside dans sa simplicité d’utilisation, grâce à « une ergonomie intuitive et une navigation rappelant celle de sites grand public comme Amazon, Google, Wikipedia ou Facebook ».
Selon le directeur, le programme automatise les manières de procéder en matière de gestion des talents sans toutefois les modifier : « Nous avons adapté l’outil à nos processus et non l’inverse », souligne-t-il. Et, bien évidemment, les workflows n’ont pas remplacé les entretiens individuels ou les réunions entre responsables destinées à sélectionner les forts potentiels. 
« La solution responsabilise et rend les collaborateurs acteurs de leur développement professionnel », affirme Manuel Martinez. Chacun dispose d’un profil personnel, sorte de mini-CV, qu’il peut mettre à jour et auquel il est possible d’ajouter des informations concernant son parcours professionnel.

 

Fonction RH professionnalisée

Les managers disposent eux d’une vue globale des salariés et de leurs performances, sans aucune déperdition de données. Quant à la fonction RH qu’il s’agissait de professionnaliser, son travail est facilité : « Les acteurs des RH ont maintenant un accès instantané à des données constamment mises à jour. Ils sont plus réactifs dans l’analyse de ces informations et peuvent apporter plus vite des solutions aux opérationnels. »
D’un point de vue technique, la rapidité du déploiement de la solution, qu’un seul trimestre aura suffi à mettre en œuvre, représente un grand bénéfice selon le responsable RH. Quant à la conduite du changement, elle s’est résumée à de la communication et à des démonstrations de l’outil, sans nécessité de recourir à de la formation. Et s’il est encore prématuré de tirer un premier bilan, le  retour sur investissement attendu ne devrait pas tarder. En janvier, 98 % du personnel de la filiale Sud-Américaine a utilisé l'outil pendant la campagne d'entretiens d'évaluation !

 

José Garcia Lopez