logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Retour à un optimisme modéré dans les ETI (Grant Thornton)

Gestion de l'emploi | publié le : 13.01.2021 | Lys Zohin

Crédit photo

Selon les derniers indices du Rapport d'activité international de Grant Thornton, mené au niveau mondial auprès de quelque 5.000 dirigeants d'entreprises de taille intermédiaire dans 29 pays entre octobre et décembre 2020, 57% de ces dirigeants estiment que les perspectives pour l'année qui démarre sont relativement bonnes. C'est une augmentation de 14 points par rapport à l'effondrement de la confiance, il y a six mois. Ainsi, les ETI prévoient une augmentation de leur chiffre d'affaires (+11 points sur le premier semestre), de leur rentabilité (+12 points) et de leurs effectifs (+10 points). Toutefois, tous ces indicateurs restent bien inférieurs aux niveaux de 2019, avant le début de la crise sanitaire. D'ailleurs, 62% des dirigeants interrogés indiquent que l'incertitude économique reste élevée et qu'il s'agit pour eux du principal frein au développement de leurs activités. Et malgré le bouleversement du marché du travail dû à la récession économique, ils craignent par ailleurs une pénurie de la main-d'œuvre qualifiée au niveau mondial. Enfin, le financement reste une préoccupation forte, qui freine la stratégie commerciale de près de la moitié des entreprises sondées, et ce, en dépit d'un soutien accordé par de nombreux gouvernements. Par ailleurs, si la priorité reste évidemment la sécurité sanitaire sur le lieu de travail – ainsi, en vue de la reprise, 39% des dirigeants dans le monde planifient ou mettent en œuvre des stratégies dans le domaine organisationnel, qui inclut la sécurité au travail et les nouvelles exigences réglementaires sur le lieu de travail –, les ETI continuent d'investir dans la digitalisation de leur process. À cet égard, 51% des dirigeants interrogés prévoient d'augmenter ces investissements dans les mois à venir. De même, ils misent, pour 45% d'entre eux, sur la montée en compétences des collaborateurs, et enfin, pour 38% d'entre eux, sur la recherche et le développement. Autre élément marquant de l'enquête de Grant Thornton, les ETI sont plus nombreuses (38%, soit + 10 points) à envisager d'acquérir de nouveaux actifs de production dans le cadre de « circuits plus courts ». Signe, peut-être, de relocalisations à venir...

Auteur

  • Lys Zohin