logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Pour les entretiens d'embauche, 89 % des recruteurs préfèrent encore l'humain à l'IA

Recrutement | publié le : 25.11.2020 | Lys Zohin

Crédit photo

Selon l'étude de la plateforme de recrutement par l'intérim QAPA, menée auprès de 135.000 recruteurs entre le 17 et 20 novembre 2020, et visant à observer la relation des recruteurs avec les outils d'Intelligence Artificielle (IA), les processus de recrutement se numérisent de plus en plus, notamment en raison de la crise sanitaire. De fait, presque neuf recruteurs sur dix passent par des plateformes numériques dotées d'IA pour leurs recrutements. Plus précisément, 88% des responsables RH utilisent ces nouveaux outils : 32% le font pour tous leurs recrutements et 56% en partie. Seuls 12% continuent de recruter sans le web. En revanche, si l'IA utilisée par les plateformes de recrutement revêt de nombreux atouts (c'est un gain de temps pour 72% de répondants, un gain d'argent pour 63%, plus de simplicité pour 61% et d'efficacité pour 56%), seulement 7% des recruteurs sont actuellement capables de confier à une IA la gestion complète des embauches. Certes, 79% peuvent confier la signature des contrats, 77% la mise en relation, 65% la recherche de profils, 56% la sélection des candidats et 51% le premier tri des CV, mais pour les entretiens d'embauche, 89% préfèrent encore l'humain. D'ailleurs, les IA dans le recrutement ne font pas l'unanimité. En effet, 48% des recruteurs craignent une uniformisation des candidats selon les critères définis par les algorithmes, tandis que 52% y voient plutôt une objectivité totale. En conséquence, laisser une IA gérer la totalité du processus du recrutement sans l'expertise d'un recruteur ne semble possible que pour 23% des répondants, tandis que 32% d'entre eux pensent que le recruteur doit intervenir au moment de la sélection finale et plus de 45% à tous les moments clés des différentes phases. Si 89% des recruteurs estiment que l'IA est bien un outil complémentaire des ressources humaines - et plus de 56% des recruteurs rêvent d'une technologie capable de faciliter encore plus leurs activités - elle ne les remplace pas. Pour l'instant....

 

Auteur

  • Lys Zohin