logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les start-up n'ont plus la cote auprès des jeunes

Recrutement | publié le : 28.10.2020 | Lys ZOHIN

Crédit photo

Selon le deuxième volet de l'enquête annuelle de l'agence Epoka sur « la vision et le comportement des étudiants et jeunes diplômés », l'attrait des start-up est en baisse : un quart seulement des jeunes interrogés rêvent d'y faire leurs premiers pas. Une baisse de cinq points par rapport à 2019. De même, alors que l'entrepreneuriat avait le vent en poupe ces dernières années, en particulier chez les étudiants en école de commerce, aujourd'hui, à peine 17% aimeraient se lancer à leur compte.
Clairement, l'envie de sécurité apparaît très fortement. Ainsi, plus de la moitié des étudiants et des jeunes diplômés souhaitent commencer dans une grande entreprise internationale ou française implantée à l'international. Quant aux critères pour choisir une entreprise, plus de la moitié des personnes interrogées citent en premier lieu les conditions de travail (51%), devant le secteur d'activité (37%), la politique de rémunération et les avantages sociaux offerts par l’entreprise (35%) et enfin, la réputation de l'entreprise en matière d'ambiance de travail (34%). Pour près d'un tiers cependant, le prestige, l'image et la réputation (31%), de même que la localisation géographique (30%) et la politique RSE de l'entreprise (29%) sont les critères qui les incitent le plus à postuler. Autres éléments mis en lumière par l'étude : le mode de recrutement. Les jeunes interrogés déclarent qu'ils poseront plus volontiers leur candidature si l'entreprise offre un accès direct aux offres d'emploi et à une candidature simplifiée, sans avoir à créer de compte (53%). À cet égard, plus de huit jeunes sur dix déclarent qu'un site Web bien fait leur donne plus envie de postuler dans une entreprise. Par ailleurs, près de la moitié (47%) des étudiants et jeunes diplômés interrogés pour l'enquête déclarent qu'ils postuleront davantage si le processus de recrutement contient peu d'entretiens et/ou des entretiens rapprochés pour aller plus vite. En outre, quatre jeunes sur dix apprécieront de rencontrer très vite des managers opérationnels dans leur processus de recrutement. De même, près des deux tiers sont favorables au passage d'un test ou d'un quiz en ligne, tandis que la moitié approuve l'idée que la première étape d'un processus de recrutement passe par la participation à un serious game, un business game ou un escape game.

L'enquête annuelle Epoka (dont c'est la septième édition) a été réalisée auprès de 14.000 étudiants et jeunes diplômés de grandes écoles d'ingénieurs, de management, d'universités, d'IUT et BTS, pendant le confinement. Harris Interactive est chargé de l'exploitation et de l'analyse des données.

Auteur

  • Lys ZOHIN