logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les salariés de Twitter n'auraient la sécurité de l'emploi que pour six mois

Gestion de l'emploi | publié le : 26.04.2022 | Lys Zohin

Le rachat de Twitter par Elon Musk laisse les salariés du réseau social dans le doute, voire le désarroi concernant son avenir – et leur emploi. Certes, Bret Taylor, le président de conseil d'administration de Twitter, a déclaré, dans le sillage de l'annonce, que la priorité de la direction actuelle était bien la "continuité opérationnelle" du réseau... jusqu'à la vente effective à Elon Musk, dans environ six mois. Et certes, de son côté, Parag Agrawal, le successeur de Jack Dorsey aux commandes du réseau social, leur a indiqué, toujours après l'annonce, qu'il n'y avait pas, à sa connaissance, de projet de licenciement massif pour le moment. Mais l'actuel PDG a toutefois estimé que l'avenir de l'entreprise était incertain... Que se passera-t-il dans six mois ? Et après cette période ? Elon Musk, qui devrait rencontrer les salariés sous peu et répondre à leurs questions, portant aussi bien sur le télétravail – qu'ils veulent conserver, leurs stock-options et leurs divers avantages – qu'ils veulent également garder, et sur leur avenir en général – qu'ils veulent préserver, a déjà annoncé que Twitter devait être le réseau de la "libre expression". De là à penser, comme le font déjà nombre d'experts et d'observateurs, que le fil usera de moins de moyens de modération des propos publiés et redonnera la parole à des personnalités controversées, dont l'ancien président Donald Trump, adepte des fakes news, et qu'en conséquence, le réseau deviendra non plus un moyen d'information et de communication mais un outil de propagande, il n'y a qu'un pas. De quoi, si c'est le cas, être progressivement rejeté par les quelque 300 millions d'utilisateurs... Alors non seulement la valeur de l'entreprise (Elon Musk va débourser 44 milliards de dollars pour s'offrir Twitter) pourrait baisser, mais les emplois seraient clairement menacés...

Auteur

  • Lys Zohin