logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les gueules noires font un baroud d'honneur en Pologne

Gestion de l'emploi | publié le : 15.06.2021 | Lys Zohin

Entre 7.000 et 10.000 mineurs ont manifesté ces derniers jours à Varsovie, selon le syndicat Solidarnosc, à la tête du mouvement. Pourtant, en avril dernier, les syndicats et le gouvernement avaient conclu un accord de restructuration du secteur minier, en partie financé par l'Union européenne. Mais les mineurs estiment qu'ils n'ont pas eu toutes les réponses à leurs questions, à commencer par la préservation des emplois. En février dernier, le gouvernement polonais avait dévoilé son plan pour réduire la part du charbon dans le mix énergétique national à 56 % d'ici 2030 (contre 69,7 % en 2020), par un recours accru à l'énergie nucléaire, solaire et éolienne. Puis, en avril dernier, après des mois de négociations, gouvernement et syndicats de mineurs s'étaient mis d'accord sur un contrat social dans le secteur jusqu'en 2049. Aujourd'hui, les syndicats veulent savoir quelle sera la date exacte de la fermeture des mines, et quel sera le soutien financier précis que l'État offrira entre 2021 et 2049. « La principale raison des manifestations est le manque de dialogue avec le gouvernement », fait remarquer Marek Lewandowski, porte-parole de Solidarnosc. Par ailleurs, les syndicats estiment que la production d'énergie solaire et éolienne ne sera pas suffisante pour couvrir les besoins polonais. En outre, « l'Allemagne, qui ouvre de nouvelles centrales électriques au charbon et de nouvelles mines de lignite, contrairement à son engagement de sortir du charbon, a déjà fait savoir qu'elle ne permettrait pas l'implantation d'une centrale nucléaire près de sa frontière. Ce qui signifie que la Pologne va devoir importer de l'énergie de France ou d'Allemagne au prix fort », précise Solidarnosc. Et alors que l'Europe a pour ambition de réduire ses émissions de charbon à 55 % en dessous des niveaux de 1990 d'ici 2030, cela implique des fermetures de mines en Pologne bien avant l'objectif de 2049 que s'est fixé le pays. 

Auteur

  • Lys Zohin