S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

L'activité partielle a déjà coûté 13 milliards d'euros à l'Unédic

ISRH | Gestion de l'emploi | publié le : 12.06.2020 | Benjamin d'Alguerre

En avril, mois de plein confinement, les DAP ont concerné 1,2 million d’entreprises et 12,2  millions de salariés.

Crédit photo thodonal/Adobe Stock

Selon une étude de l’Unédic, l’activité partielle aurait déjà coûté quelque 12,9 milliards d’euros dont 4,9 au régime d’assurance-chômage pour les seuls mois de mars et d’avril 2020. En mars, et pour deux semaines de confinement, près de 1,1 million d’établissements ont déposé des demandes d’autorisation préalables d’accès au chômage partiel (DAP) pour 10,7 millions de salariés et 540 millions d’heures de chômage partiel. Les demandes d’indemnisation ont concerné 6,1 millions de salariés et 280 millions d’heures de chômage partiel. En avril, qui a connu quatre semaines pleines de confinement, les DAP ont concerné 1,2 million d’entreprises et 12,2 millions de salariés, pour environ 1 535 millions d’heures d’activité partielle. Les dépenses d’indemnisation se sont élevées à 6,5 milliards d’euros. Enfin, en mai, mois où a débuté le déconfinement, 1,2 million d’établissements ont déposé des DAP pour 12,0 millions de salariés et 1 245 millions d’heures. Toutefois, le régime d’assurance-chômage reconnaît le caractère temporaire de ces calculs. Les employeurs disposant d’un an pour déposer leur demande, l’Unédic estime qu’au total, 7,2 millions de salariés devront être indemnisés pour le mois de mars (coût : 3,3 milliards, dont 1,1 pour l’Unédic). En avril, ils devraient être 9 millions (soit une dépense de 8,6 milliards au titre de l’indemnisation, dont 2,9 à prendre en charge par l’assurance-chômage).

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre