logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Six mois de plus pour transférer son DIF vers le CPF ?

Formation | publié le : 26.10.2020 | Benjamin d'Alguerre

Six mois de plus pour transférer son DIF vers le CPF ?

Six mois de plus pour transférer son DIF vers le CPF ?

Crédit photo © kotoyamagami

Six mois de plus pour transférer les reliquats du DIF vers le CPF. C’est ce que propose l’amendement 109 au projet de loi de prorogation de l’état d’urgence sanitaire. « Dans ce contexte de crise, la formation se révèle plus que jamais comme un levier de croissance unique et incontournable, confortant les tendances bénéfiques déjà observées depuis plusieurs mois. Pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, le présent amendement vise donc à modifier la date butoir du 31 décembre 2020 pour l’inscription des droits acquis au titre du DIF dans le compte personnel de formation CPF, en accordant un délai supplémentaire de six mois aux titulaires de compte pour procéder aux démarches nécessaires », indique le texte.

Initialement, la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » de 2018 fixait la date limite de ce transfert au 31 décembre 2020, les droits individuels à la formation étant par la suite perdus. Mais au vu du faible nombre de transferts effectués, Élisabeth Borne, ministre du Travail, indiquait le 22 octobre à nos confrères de La Croix son intention de prolonger ce délai. Actuellement, seuls cinq millions d’actifs sur vingt et un ont transféré leur crédit DIF vers leur CPF, selon la Caisse des dépôts et consignations, gestionnaire du compte personnel de formation.

« Vu les menaces pesant sur l’emploi en période de crise sanitaire, il y a urgence à effectuer ce transfert d’un compte à l’autre », estime un adhérent de la Fédération de la formation professionnelle (FFP), « Les compteurs DIF sont bloqués à leur maximum de 120 heures acquises. Monétisées à 15 euros, cela représente 1800 euros par compteur plein ! »

Pour que cette manne ne soit pas perdue à l’heure où les besoins en formation des individus deviennent prégnants, le ministère du Travail a par ailleurs annoncé son intention d’engager une campagne de communication visant à sensibiliser salariés et employeurs à ce transfert. D’autant que, depuis début septembre, les entreprises disposent de la possibilité d’abonder elles aussi le CPF de leurs collaborateurs au travers de la plateforme Moncompteformation.fr.

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre