logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Malgré la crise, l'Opco2i a maintenu ses efforts de formation en 2020

Formation | publié le : 26.11.2021 | Benjamin d'Alguerre

Formation industrie

La formation a tenu bon dans l’industrie malgré la crise. Dans son rapport annuel paru le 25 novembre, l’Opco2i, qui regroupe trente-deux branches, industrielle, relève une augmentation de 9 % du nombre d’alternants accueillis au sein de ses entreprises adhérentes. Sur l’apprentissage, ce sont 55 707 jeunes qui ont été accueillis en 2020 au sein de 19 202 entreprises ou établissements du réseau de l’Opco (pour un investissement de 885,4 millions d’euros). Côté contrat de professionnalisation, en revanche, le secteur industriel connaît, comme partout, un net recul avec 13 605 stagiaires accueillis par 5 021 établissements (93,4 millions). Un budget a également été consacré à la formation et à la professionnalisation des tuteurs. Au total, 20 901 salariés appelés au tutorat dans 8 067 entreprises ont été formés à cette mission (46,4 millions). Quant au dispositif Pro-A, l’outil de promotion sociale ou de reconversion professionnelle par la professionnalisation, il a bénéficié à 394 salariés (707 000 euros).

69,8 millions d’euros ont été investis dans les plans de développement des compétences des salariés des entreprises de moins de 50 salariés du secteur. 18 666 entreprises ont ainsi bénéficié des financements Opco en 2020 pour  147 795 de leurs salariés. 1 149 entreprises ont pu également bénéficier d’aides à la mise en place de politiques de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences au cours de l’année écoulée (8,8 millions) et 556 ont pu profiter d’un accompagnement RH financé par l’Opco (2,8 millions).

Quant au plan 2020 pour faire face aux conséquences de la crise, il a été décliné en plusieurs volets : des mesures d’urgence en direction de la formation des salariés qui ont pu profiter à 5 136 d’entre eux (5,6 millions d’euros) ; la mobilisation du FNE-Formation pour former les salariés en activité partielle (63,6 millions d’euros pour 90 371 stagiaires appartenant à 4 662 entreprises) ; 1 780 salariés ont bénéficié d’une préparation opérationnelle à l’emploi collective (8,9 millions) et les politiques de cofinancement de l’Opco ont profité à 11 975 salariés (7,3 millions).

L’Opco2i a d’ailleurs présenté son Observatoire Compétences Industrie (OCI), un premier observatoire paritaire des trente-deux branches adhérentes à l’organisme paritaire chargé notamment d’établir des relevés de données sur les besoins en compétences de chacune et de fixer des passerelles entre elles afin d’y guider des salariés en reconversion. L’Observatoire a déjà achevé plusieurs travaux comme un panorama des mutations industrielles en Normandie, une étude sur les grands défis de la métallurgie ou un diagnostic des impacts de la crise Covid sur l’industrie. De futures études seront consacrées à la branche des tuiles et briques ; des batteries électriques ; à l’identification des métiers et des compétences dans la mode, les textiles et les cuirs ainsi qu’une étude d’impact sur les effets de la transition écologique sur les métiers industriels.

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre