logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Les partenaires sociaux entament l'évaluation de la réforme de la formation professionnelle

Formation | publié le : 08.04.2021 | Benjamin d'Alguerre

À l’invitation du Medef, les partenaires sociaux (à l’exception de la CGT qui a décliné) se retrouvent en visioconférence à 16h en vue d’entamer un cycle de réunions de travail consacrées à l’évaluation de la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018. Durant une dizaine de séances, réparties entre avril et juin, les sept organisations (CFDT, CFE-CGC, FO et CFTC côté salariés ; Medef, CPME et U2P pour la partie employeurs) vont décortiquer la réforme de la formation professionnelle et, peut-être, en arriver à la conclusion qu’une nouvelle négociation débouchant sur un accord national interprofessionnel (ANI) s’impose pour corriger les lacunes et les erreurs de la loi "Pénicaud". « Tout n’est pas à revoir : sur l’apprentissage, par exemple, la réussite est indéniable ; mais d’autres points méritent d’être amendés », indique-t-on dans le camp patronal. La question de l’absence de fonds mutualisés pour la formation des PME de 50 à 300 salariés, notamment, pourrait s’inviter dans les discussions, même si le sujet figure également à l’agenda du Gouvernement.

Cette première séance devrait surtout être technique et consacrée à fixer une méthode et un calendrier pour caler la dizaine de réunions prévues à l’agenda. Pour le Medef, ce sera également l’occasion de tester in situ le nouveau système de « co-présidences » de commissions instaurées depuis l’arrivée de Geoffroy Roux de Bézieux, puisque Marie-Christine Oghly et Max Roche qui co-pilotent à deux les dossiers Éducation et Formation devraient conduire en duo la délégation patronale avec le soutien de Patrick Martin, le président délégué du Medef.  

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre