logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Le ministère du Travail engage une campagne de communication pour le transfert des heures de formation du DIF sur le CPF

Formation | publié le : 22.01.2021 | Benjamin d'Alguerre

Le ministère du Travail vient d’annoncer, le 21 janvier, le lancement prochain d’une campagne de communication en direction des entreprises et des salariés, afin d’inciter ces derniers à transférer leurs compteurs DIF (droit individuel à la formation) vers leur compte personnel de formation (CPF).

À l’heure où les conséquences sociales et économiques de la crise sanitaire risquent d’amplifier à grande échelle les besoins en formation, ces heures non-utilisées et non-transférées sont précieuses. À raison d’une monétisation à 15 euros de l’heure, tout individu n’ayant jamais recouru à son DIF bénéficie d’un crédit de 1.800 euros pour acheter une action de formation. Sur le total des actifs français, ce sont près de 12 milliards d’euros qui dorment toujours sur les anciens compteurs DIF… et risquent de partir en fumée en cas de non-conversion !

Initialement, la date-butoir de ce transfert avait été fixée au 31 décembre 2020. Mais faute d’appétence des salariés pour cette conversion de leurs heures en euros CPF, le ministère du Travail a choisi de reporter l'échéance au 30 juin prochain. Pas du goût de la CFDT, qui préfèrerait que toute notion de date-limite disparaisse. Selon Yvan Ricordeau, secrétaire national à la formation de la confédération, la prochaine réunion de suivi de la réforme de la formation professionnelle, qui doit se tenir en mars, sera l’occasion d’officialiser cette requête.

 

Auteur

  • Benjamin d'Alguerre