logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Des prévisions d'augmentations révisées à +1,5%

Entreprise & Carrières | Salaires | publié le : 05.02.2016 | Hélène Truffaut

Image

cherezoff

Crédit photo

Coup sur coup Altedia et Deloitte ont publié leurs prévisions affinées d'enveloppes d'augmentation pour 2016, alors que bon nombre de NAO sont en cours. Les budgets annoncés sont en recul de 0,2 à 0,4 point par rapport à l'automne dernier.

Selon Deloitte, qui a analysé les budgets d’augmentation salariale 2016 (en cours de négociation ou de versement) de plus d’une centaine d’entreprises, le contexte économique a encore incité les employeurs à une grande prudence. Ainsi, une entreprise sur trois annonce avoir révisé à la baisse ses intentions d’augmentation par rapport à 2015, dans une proportion de 0,4 % à 0,5 %.

Enveloppe de 1,5%. Dans l’ensemble, les salariés devraient bénéficier d’une enveloppe moyenne de 1,5 %, alors que le pronostic était de 1,7 % en septembre dernier. Un chiffre, publié le 3 février, qui, précise le cabinet, inclut les entreprises ayant décidé de geler les rémunérations de tout ou partie de leurs salariés – elles sont 9 % –, et qui « cache une grande diversité de pratiques », notamment entre la limite basse et le niveau médian situé à 1,8. Selon Deloitte, en effet, « un nouveau seuil symbolique est en train d’apparaître autour de 1 % », en deçà duquel les entreprises ne s’aventurent guère. Et « un plafond semble également se dessiner autour de 2 %, avec une très faible dispersion entre la médiane et le 3e quartile »

Altedia avait pris quelques jours d'avance pour affiner son pronostic concernant les NAO 2016 et proposer cette même prévision: selon la dernière enquête de janvier portant sur 150 sociétés implantées en France, le budget prévisionnel médian d’augmentations salariales générales (AG) et individuelles (AI) s’établirait à + 1,5 %, c’est-à-dire en deçà des prévisions annoncées par le groupe de conseil en RH à l’automne (+ 1,9 %).

Inférieures à 2015.  45 % des sociétés interrogées annoncent une enveloppe inférieure à celle de l’année dernière. Seules 21 % comptent se montrer plus généreuses. Avec un budget de 2 %, les salariés de l’informatique devraient être mieux lotis que ceux du tertiaire financier (1,5 %) et de l’industrie (1,4 %).

La distinction par statut fait apparaître des budgets d’AG et d’AI de, respectivement, 0,8 % et 1 % pour les employés et ouvriers ; de 0,7 % et 1 % pour les techniciens et agents de maîtrise ; de 0,9 % et 1,3 % pour les cadres. Le budget des AG s’élève, toutes catégories confondues, à 0,9 % et celui des AI à 1, 2 %.

Plus des deux tiers des entreprises interrogées (67,5 %) estiment évoluer dans un climat social identique à celui de 2015, la situation semblant plus tendue pour 22,5 % d’entre elles. Mais 40 % pensent parvenir à un accord NAO cette année. C’est 10 points de mieux qu’il y a un an.

Parmi les autres sujets de négociation envisagés en 2016, les entreprises citent d’abord l’intéressement (37,7 %), le Perco (27 %) et le PEE (21,3 %). Enfin, dans le cadre de la loi Rebsamen, 15 % des entreprises prévoient de modifier les modalités de NAO (les thématiques abordées : 67 %, et le calendrier des négociations : 56 %).

Auteur

  • Hélène Truffaut