S'abonner
Se connecter
Menu

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Une baisse du chômage en trompe-l’œil

ISRH | Marché de l'emploi | publié le : 14.05.2020 | Nathalie Tran

Le taux de chômage a baissé de 0,3 point par rapport au trimestre précédent.

Crédit photo k_yu/AdobeStock

Malgré la crise, le nombre de chômeurs a diminué (- 94 000 personnes) au premier trimestre 2020. Le taux de chômage a donc baissé de 0,3 point par rapport au trimestre précédent et se situe à 7,8 % de la population active en France (hors-Mayotte). Cette contraction a deux explications. D’une part, un nombre important de personnes sans travail n’ont pas été comptabilisées parmi les demandeurs d’emploi. Car pour être considéré comme « chômeur », selon la définition du Bureau international du travail (BIT), il faut n’avoir pas travaillé dans la semaine qui précède, être disponible et rechercher activement un emploi. Ce qui, à cause du confinement, a été impossible pour de nombreuses personnes, pour des raisons de garde d’enfants notamment. D’autre part, le dispositif d’activité partielle a protégé depuis le début de la crise plus de 12 millions de salariés, ce qui fait que les entreprises ont très peu licencié pour l’instant, en dépit d’une forte réduction de leur activité.

Auteur

  • Nathalie Tran