logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Service à la personne : tensions sur l'emploi particulièrement en Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine

Marché de l'emploi | publié le : 08.09.2022 | Lucie Tanneau

Plus 75 %. La progression du nombre d'offres d'emploi dans le secteur du service à la personne révèle bien la tension que connaissent les entreprises françaises pour recruter.

La plateforme de mise en relations dans le domaine du service à domicile et à la personne Aladom.fr, a souhaité faire un état des lieux1 du marché alors que plus d'un million d'offres d'emploi ont été diffusées depuis août 2021. "L’attractivité des métiers des services à la personne est un enjeu national qui prend racine dans sa dimension régionale, avec notamment la crise sans précédent que traversent les Ehpad et les hôpitaux", pose en préambule Aladom. La pandémie a révélé au grand public cette crise sectorielle, et découragé certains travailleurs de ce secteur si mal considéré.

Plus de 200 000 offres d'emploi en Île-de-France

La tension est particulièrement forte dans trois régions selon le baromètre réalisé en juillet 2022 auprès de 1 000 entreprises partenaires et de 600 particuliers en recherche d’emploi qui utilisent la plateforme. Ces régions connaissent des difficultés fortes en matière de recrutement, et se distinguent donc en matière d’annonces d’offres d’emploi : en Nouvelle-Aquitaine, Aladom a constaté une progression de 130 % d’offres publiées entre 2021 et 2022. De même en Occitanie, les besoins augmentent (+ 114 % d’offres publiées entre 2021 et 2022), tout comme en Auvergne-Rhône-Alpes ( + 108 % d’offres publiées entre 2021 et 2022).

En chiffres, la région Île-de-France est celle qui cherche le plus de candidats, avec plus de 200 000 offres d’emploi publiées pour le seul premier semestre 2022 (contre 128 000 en 2021). C'est aussi la deuxième région la moins plébiscitée par les personnes à la recherche d'un emploi, derrière le Centre-Val de Loire.

L’Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle-Aquitaine se hissent à la seconde et troisième place des régions en recherche de professionnels "avec respectivement 112 000 et 70 761 offres", comptabilise le baromètre. À noter que seule la Corse voit le nombre d'offres d'emploi baisser dans la période (621 offres en 2022, contre plus de 1 000 l'année précédente).

Salaire et qualité de vie

"Nous observons que le nombre de candidatures reçues par offre d’emploi a tendance à augmenter en province alors qu’il stagne, voire diminue en Île-de-France. Il y a des difficultés à recruter dans toutes les régions : le nombre d’offres d’emploi progresse partout, mais le nombre de candidatures par annonce a tendance à diminuer. Les principaux facteurs sont la concurrence d’autres secteurs et le manque d’attractivité des services à la personne lié en grande partie aux bas salaires", commente Guillaume Thomas, le président et fondateur d’Aladom.

Pour 36 % des répondants, le salaire est en effet "la première raison pour laquelle ils seraient prêts à changer de secteur d’acteur d’activité suivi de la qualité de vie avec 24 %", selon les résultats de l'enquête. La fatigue et le temps de transport sont aussi évoqués par les sondés.

Au niveau des professions, les métiers qui recrutent le plus sont la garde d’enfants pour l’Île-de-France (43,35 %) et le ménage pour l’Auvergne-Rhône-Alpes (28,51 %) et pour la Nouvelle-Aquitaine (33,18 %). L'aide aux personnes âgées est aussi en progression.

(1) Méthodologie : concernant les offres d’emploi, les données publiées par 1 000 entreprises qui recrutent sur tout le territoire ont été analysées. Pour les données sur les candidats, un questionnaire en ligne a été envoyé par mail auprès de personnes qui avaient candidaté lors des trois derniers mois à des offres d’emploi, soit 24 000 personnes. Il y a eu 600 réponses

Auteur

  • Lucie Tanneau