logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

Recrutement: les entreprises entre pénurie… et aggiornamento

Marché de l'emploi | publié le : 22.11.2022 | Gilmar Sequeira Martins

Recrutement: les entreprises entre pénurie… et aggiornamento

Recrutement: les entreprises entre pénurie… et aggiornamento.

Crédit photo Prostock-studio - Adobe Stock

Les entreprises vont-elles devoir revoir leurs politiques de recrutement pour… recruter? C’est la conclusion du rapport de Indeed et Glassdoor sur les évolutions du marché de l’emploi. Publié mi-novembre, il anticipe « une pénurie persistante de travailleurs dans les années à venir dans des secteurs économiques clés ». Les auteurs en déduisent cinq tendances majeures qui vont structurer le marché de l’emploi durant les prochaines années. En premier lieu, cette diminution de l’offre de main-d'œuvre « continuera d’avoir un impact sur le "rapport de force" entre les employeurs et les salariés ». Le rapport postule que les personnes cherchant un emploi auront « plus de marges de manœuvre » et que l’embauche restera difficile dans certains secteurs « pendant plusieurs années » du fait d’une inadéquation persistante entre offre et demande.

Le rapport estime ensuite que le télétravail est là pour durer, voire qu’il va encore gagner du terrain. Ce phénomène risque d’accroître les difficultés de recrutement, car les candidats seront de plus en plus tentés par des postes en télétravail au détriment de ceux exigeant une présence constante sur le lieu de travail. Autre facteur amené à évoluer: la part accordée par les salariés à l’épanouissement et au bien-être au travail. Le rapport postule que la culture d’entreprise sera un atout « précieux » pour les entreprises afin d'attirer et de retenir les talents. Selon une enquête réalisée par Indeed en mai 2022, la moitié des salariés (51%) se sentent moins attachés à leur entreprise qu’avant la crise sanitaire et presque autant (47%) moins attachés à leurs collègues. Les auteurs du rapport en déduisent que l’entreprise a un « vrai rôle à jouer » afin de proposer une « "expérience employé" différente et plus fidélisante ».

Alors que la question des salaires polarise actuellement les échanges entre candidats et recruteurs, le rapport rappelle que d’autres avantages peuvent permettre aux employeurs de se démarquer, en particulier dans un contexte de poussée inflationniste importante. Enfin, les auteurs mettent en exergue les thématiques de diversité, d'équité et d'inclusion, ramenées au premier plan par les difficultés de recrutement. Plus de six travailleurs américains sur dix ont récemment indiqué qu’ils « envisageraient de refuser une offre d’emploi ou de quitter une entreprise » si leur employeur ne soutenait pas d’initiative en faveur des politiques de diversité, d'équité et d'inclusion. La France semble suivre le même chemin. Une enquête menée en septembre indique en effet que 31% des salariés déclarent avoir été témoins ou victimes de discrimination raciale et ethnique dans leur environnement professionnel; 68% considèrent que les opportunités de carrière sont « affectées » par la discrimination raciale et ethnique; enfin, 51% estiment que leur entreprise pourrait faire davantage d’efforts pour réduire les écarts de salaires liés à l’origine ethnique.

 

Lien vers le rapport Indeed/Glassdoor (en anglais)
Consulter un résumé (en français)

Auteur

  • Gilmar Sequeira Martins